Budget immobilier: quelques conseils pour bien le calculer

Devenir propriétaire d'un bien immobilier nécessite la réalisation de certaines démarches. Même avant de constituer votre dossier de prêt, c'est considérer que vous avez connaissance de votre budget immobilier. Et pour bien déterminer ce dernier, il faut tenir compte de certains points importants. Ces points à considérer sont présentés dans la suite de l'article.

Déterminer son propre apport et sa capacité d'emprunt

Avant de commencer un projet, il est important d'avoir soi-même un certain fond personnel. Ce dernier prouve votre détermination à réussir ce projet. Il peut aller jusqu'à 20% du coût global du projet s'il s'agit de l'acquisition d'un bien immobilier. Pour plus d'explications par rapport au pourcentage de l'apport personnel, il faut voir ce site.

Il est également possible d'obtenir du financement pour ce fond personnel. Vous pourrez recourir aux aides à l'achat ou à l'épargne disponible sur votre compte d'épargne PEL. L'apport personnel est très important, car il permet à la banque de vous faire confiance.

L'autre point crucial  est la capacité d'emprunt. Ce dernier est déterminé en fonction de tous vos revenus mensuels. Et les mensualités ne doivent en aucun cas excéder le tiers de ces revenus. Chaque banque détermine cette capacité selon sa technique. Mais sachez que le reste à vivre est pris en compte. Dans tous les cas, si vos mensualités vont vous conduire dans une situation d'impasse financière, votre dossier de prêt sera rejeté.

Les 4 types de frais à prendre en compte

Beaucoup s'engagent dans le processus sans se préparer pour assumer les frais annexes. Alors que l'acquisition d'un bien immobilier nécessite plusieurs formalités et l'intervention de certains professionnels du secteur immobilier.

Le dossier de prêt bancaire génère certains frais dont on ne peut se passer. Il s'agit des frais qu'occasionnent l'assurance emprunteur, les frais de garantie et le taux d'emprunt du prêt bancaire.

Si vous voulez beaucoup plus de précisions dans les calculs, vous pourrez faire intervenir un courtier. Et par conséquent, il faut préparer sa commission qui varie selon le courtier sollicité. Et s'il s'agit d'un notaire, vous serez facturé selon l'état du bien. S'il s'agit d'un bien neuf, les frais du notaire varient entre 7 à 8% du prix du bien. Mais s'il s'agit d'un ancien bien, c'est compris entre 2 à 3%.